Le bilan du marché automobile marocain 2022
8 janvier 2023

Le bilan du marché automobile marocain 2022

Temps de lecture 3 min

C’est l’heure du bilan des ventes automobile au Maroc. Lors d’une conférence de presse consacrée au bilan annuel 2022 du marché automobile au Maroc, M. Adil Bennani Président de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), en présence des membres du bureau,  a présenté les chiffres et faits les plus marquants de l’année écoulée.

Ventes automobiles Maroc 2022

Un marché automobile marocain en baisse vs 2021.

Selon les dernières informations disponibles, le marché automobile au Maroc a connu une baisse de 8% en 2022 par rapport à 2021. Le contexte économique défavorable, avec notamment la crise en Ukraine et la sécheresse, a contribué à cette baisse des ventes, en particulier dans le segment des véhicules utilitaires légers, qui a enregistré une baisse de 14% contre une baisse de 7% dans le segment des VP (véhicules particuliers).

Ventes Automobiles Maroc 2022

Le Top 10 des ventes automobiles au Maroc en 2022

Au niveau du podium, Dacia et Renault dominent toujours les ventes VP, la marque Hyundai gagne une position par rapport à 2021 et prend ainsi la troisième place des ventes du marché des VP. Opel, Toyota et Kia gagnent aussi une place, en termes de ventes des VP en 2022, dans le ranking général. On peut constater un avantage croissance aux marques asiatiques ayant moins souffert des problématiques supply de semi-conducteurs.

Pour ce qui est des VUL, le marché accuse une baisse générale de 14% des ventes par rapport à 2021, causé par le manque de visibilité et d’incertitudes sur le contexte économique. La grande majorité des marques sont en régression excepté Renault qui reprend la tête du classement avec 26,6% de part de marché avec son modèle le Renault Express.

La marque DFSK et Ford se placent respectivement en deuxième et troisième position du Top 10 des ventes VUL en 2022 avec 15% et 10% de part de marché.

Le SUV a le vent en poupe.

Le marché a également été perturbé par des problèmes de logistique et de pénurie de semi-conducteurs, qui ont affecté la production de véhicules. Malgré ces difficultés, les SUV (automobile bicorps familiale polyvalente, dotée d'une carrosserie surélevée et volumineuse) ont renforcé leur position de premier segment du marché, avec une part de marché de 34% des ventes VP.

Premium automobiles Maroc 2022

Qu’en est il des ventes des véhicules premiums au Maroc en 2022 ?

Le segment Premium du marché automobile au Maroc, représentent 9,4% des ventes totales VP, a connu une baisse de 9% en 2022 par rapport à 2021, en ligne avec la tendance générale du marché, qui a également décliné en comparaison à 2021.

Les ventes automobiles par villes

Dans les régions du pays, le top 5 des villes (Casablanca, Rabat, Agadir, Marrakech, et Tanger) ont toutes enregistré une baisse des ventes de véhicules, mais la baisse a été plus contenue à Rabat qu'ailleurs.

Casablanca occupe la première place des ventes de VP en 2022 avec 41,5% des PDM, en léger recul de 1,6% par rapport à 2021. Forte régression des ventes à Rabat à -15% impacté par la baisse du pouvoir d’achat et la demande du secteur public. Malgré un recul de -9,8% vs 2021, les ventes du VP sur Agadir conforte sa 3ème position devant Marrakech.

Electriques, Hybrides ou Hybrides rechargeables

2022 on assiste à un boost des ventes de motorisation essence (14,3% des ventes vs. 10,8% en ‘21) sous l’effet de la croissance de l’hybride. La dynamique des ventes de véhicules à motorisations alternatives (électrifiés) se confirme avec une progression de +17% mais représente un poids timide de 3,5% du marché (vs. 45% en Europe). Au Maroc, 2022 a connu plus d’opérateurs agissant dans ce marché sous l’effet d’une offre de plus en plus fournie et compétitive. 18 marques et 71 modèles en 2022 vs. 16 marques et 57 modèles en 2021.

Acheteur marocain automobile

En 2022, qui a été l'acheteur de véhicules au Maroc ?

Le prix moyen du véhicule acheté était de 295 000,00 dhs. 57% des acheteurs étaient des hommes et 43% des femmes, 15% des acheteurs avaient moins de 30 ans et l'âge moyen des acheteurs était de 45 ans.

Pour le financement de leur achat via un organisme de financement, les acheteurs avaient un apport personnel de 36% et la durée moyenne de leur crédit était de 53 mois.

En bref, ce qu’il faut retenir

Marché en berne avec une baisse de -8% et -3% par rapport à 2020 et 2019 respectivement.

Contexte économique défavorable (crise ukrainienne ; sécheresse ; … ) impactant à la baisse le segment VUL (-14%)

Un marché toujours perturbé au niveau de logistique et la pénurie semi-conducteurs.

Le SUV renforce sa position de premier segment du marché avec 34% de part de marché.

Le Premium suit la tendance du marché généraliste et décroît de -9%

Au niveau régional, dans le top 5 Rabat sous-performe mais la baisse reste plus contenue que le reste des ville du royaume qui connait une baisse supérieure à la moyenne

Le secteur touristique retrouve des couleurs et démarre très timidement ses investissements Dynamique plus forte chez les loueurs qui retrouve quasiment le niveau d’avant covid

Bien que toujours modéré (3,5% du marché), le marché des véhicules à énergies alternatives croît fortement, poussé par une offre hybride de plus en plus importante.

La rédaction pour Le Guide Auto Maroc